Isaya en concert  © DR
Isaya en concert © DR

Évasion musicale au pays de Gaïo et Isaya

La Fête de la Musique célèbre l’arrivée de l’été comme chaque année depuis 1982. Ce 21 juin c’est à Allauch qu’il faudra être pour passer une soirée prompte au dépaysement et au voyage en venant écouter Isaya et Gaïo.

On dit souvent qu’un « artiste a un univers musical ». Pour certain, ce cliché est encore loin du compte. Il suffit de passer quelques minutes avec Gaïo et Isaya pour comprendre que leur cas est à part, que l'on aime ou pas, ces artistes proposent une musique originale bien différente. Associer ces deux groupes n'est pas innocent, Isaya et Gaïo sont amis de longue date et ont travaillé ensemble sur de nombreux projets. Aujourd'hui, chacun vole de ses propres ailes mais sont chapeautés par le même label marseillais Make me prod. Rencontres croisées.

Gaïo, le Globe trotter

Il suffit de voir son sourire et de l'entendre parler de musique pour commencer à voyager dans le monde de Gaïo. Les influences sont gospel et soul et le style est indéfinissable et apporte un véritable vent de fraîcheur. Il y a de l'innovation dans cette musique à la croisée des genres qui explore des sonorités afro avec des textes en anglais, français et espagnol: « Le français c'est ma langue maternelle, l'espagnol celle de mes origines et l'anglais qui est mélodique, qui sonne, est celle de la musique que j'écoute. Pour l'écriture, je le fais un peu comme je le sens », explique t-il. Au mois de Novembre, Gaïo sera en tournée dans le Sud de la France. Il faut prendre le temps de découvrir ce jeune homme sur scène « car c'est là qu'on ressent ce que l'artiste a voulu délivrer dans ses chansons ».

Les jumelles déjantées

Lorsque nous les avons rencontrés, Caroline et Jessica, les jumelles d'Isaya étaient fatiguées, il faut dire qu'elles reviennent de trois soirs de concerts, elles ont assuré la première partie de Toto à Caen, Paris et Clermont-Ferrand. Les filles se complètent à la ville comme à la scène. Leurs influences trouvent leur sources dans le soul et le folk. Pour ce qui est de leur musique ? « On fait la musique qu'on a envie d'entendre ». Pour le choix de la langue d'écriture, comme leur ami Gaïo, elles ont choisi celle de Shakespeare : « La langue est plus musicale, et puis pour ma part je suis plus à l'aise pour écrire des chansons en anglais », explique Caroline. Et Jessica poursuit : « J'ai même dans l'idée d'une chanson ou même d'un album complet juste avec des sons, comme ça chacun pourrait comprendre ce qu'il veut et décider de quoi parle la chanson ». Lorsque Isaya montent sur scène, c'est un voyage immédiat, on décolle sans même bouger. On est transporté par les voix des jumelles, ébahi par cette présence scénique. Il faut certes écouter Isaya, mais il faut surtout les voir en concert !

Suivez l'actualité de Gaïo et de Isaya sur facebook !

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *