The Mymetist sur la scène du Café Julien le 3 juin ©MD
The Mymetist sur la scène du Café Julien le 3 juin ©MD

The Mymetist : une musique métissée

C’est à un moment particulier que nous avons eu le jeune groupe au téléphone : celui de la mise en ligne officielle de leur premier album Child of the Earth. Rencontre avec un duo tout feu, tout flamme.

The Mymetist est un duo composé de Yann alias Mc Moonk, pianiste et chanteur de rue, et Matthieu Jacinto dit Joos qui a la particularité d'être human beatbox.

Lorsqu'on évoque leur rencontre, c’est à la fois avec humour et tendresse que Yann et Matthieu, les deux membres du groupe racontent : « Nous nous sommes rencontrés dans la rue, Yann chantait en bas de chez moi, sa musique m'a plu, je lui ai proposé d'aller manger. Ensuite nous avons fait de la musique ensemble », explique Joos. La mayonnaise prend, tant artistiquement qu' humainement. « Nous avons les mêmes goûts musicaux », raconte Yann.

Un pseudo inspiré

Pour son nom de scène le duo a fait un choix pour le moins original The Mymetist : « A la fois un mélange de mime et d'améthyste, une pierre que je trouve belle. Bien sûr ce mot à consonance anglaise rappelle la notion de mimétisme que nous aimons », explique Yann.

Pour ce premier album, les rôles étaient établis à la composition, au chant et au piano, Mc Moonk et aux arrangements et à la boite à rythme humaine, Joos. Là encore, le groupe évolue « depuis un an, Joos écrit et comme j’adhère à ses textes on les garde ».

Une musique métissée et assumée

Le ton devient sérieux lorsqu’on évoque le mélange des styles : « Il faut sortir de ce carcan du genre musical unique. Nous faisons une musique métissée, qui reflète à la fois nos goûts, nos influences et nos origines. Nous assumons ce patchwork urbain à l’image de Marseille ».

Si la partie beatbox peut paraître improvisée, il n’en est rien, le hasard n’a pas sa place chez The Mymetist. « Nous travaillons au millimètre près, nous répétons et tout est calé, cela nous permet des solos et des happenings très carrés lors des concerts ».

Un album auto-produit

C’est chez Kevin, le troisième membre du groupe, homme de l’ombre que l’album a été élaboré. « On a enregistré à Fare-les-Oliviers dans son studio, il est notre producteur et s’occupe de la technique et des arrangements avec nous ». Du home made qui donne aux artistes une plus grande liberté et leur permet de gérer le projet de A à Z.

Au moment de cette petite victoire qu’est cette sortie, ils pensent aussi à ceux qui ont été sur leur chemin. Un duo sympa, drôle, reconnaissant dont la musique transporte : une équation parfaite.

Suivre toute l'actualité du groupe sur leur site internet et leur facebook. Télécharger leur album The Child of Earth. Retrouvez-les sur scène le 5 février 2016 à 21 heures au Poste à Galène à Marseille.

1 Star (2 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...
Image de prévisualisation YouTube

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *