Le Live Magazine est un journal vivant.
©Alain Tendero
Le Live Magazine est un journal vivant. ©Alain Tendero

Live Magazine : un journal sans papier ni écran

Il s’agit d’un concept novateur en matière de journalisme, celui d’un journal vivant. Il propose au public de venir écouter en « live » des histoires choisies pour eux par la rédactrice en chef Florence Martin-Kessler.

Cette idée Florence l’a empruntée au Pop-Up Magazine « j’ai rencontré son créateur lors d’une conférence à l’Université de Harvard. Je lui ai dit que j’aimais son concept et il m’a permis de l’exploiter en France ». Elle se lance dans l’organisation de ces soirées uniques, dont il y a déjà eu trois représentations à la Gaité Lyrique à Paris. Florence espère garder un rythme semestriel dans la capitale. Une de ses soirées spéciales sera organisée pour la première fois à Marseille le 12 novembre au théâtre de la Criée dans le cadre des Rencontres Averroès.

Carpe diem

Sur scène des journalistes, essayistes ou artistes se plient volontiers à un exercice auquel ils ne sont pas habitués. « On mélange des gens de différents univers, supports ou médias ». Le spectateur découvre un journal vivant qui tourne ses pages devant lui. « Chacun raconte une histoire ou une rencontre marquante, qu’il est le seul à pouvoir livrer. Il y a une touche d’émotion et un peu d’eux-mêmes dans cet exercice. Il est important de ne pas faire un exposé, ce sont souvent des moments symboliques qui parlent du métier, de leur expérience », continue Florence. Pour elle, ces histoires doivent être de la dentelle, du caviar à proposer aux spectateurs habituellement bombardés d’informations. C’est un moyen nouveau de transmettre l’information qui permet la découverte. Aucune captation n’est faite, il faut donc profiter de cet instant particulier de partage.

Chaque représentation du Live Magazine a un fil conducteur. Les textes sont préparés et répétés individuellement pour que l'accompagnement sonore, vidéo ou photographique soit calé au millimètre près. Un travail d’orfèvre de dure haleine pour la rédactrice en chef Florence Martin-Kessler qui va à la rencontre de chaque participant. Elle ajoute « c’est un travail d’équipe, il y a des monteurs, un répétiteur, un coach… Chacun à son rôle ». Comme dans un journal, on retrouve parfois entre deux histoires, une page de publicité vivante qui sert à financer le projet.

Un débat d'un nouveau genre

Après chaque Live Magazine, un after est organisé afin que les participants et les spectateurs échangent. « Chacun peut être touché par un texte, par une personne. C’est un moment important qui nous permet de réinventer le concept de rencontre-débat ». Le but étant toujours de rendre ce moment unique pour tous et le plus vivant possible.

Suivez l'actualité du Live Magazine sur son site, Facebook et Twitter.

Prochain rendez-vous à Paris le 6 juin à 20 heures au Théâtre de la Porte Saint Martin.

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *