La Coiffure de la Mariée leur premier livre a été vendu à 300 exemplaires. ©DR
La Coiffure de la Mariée leur premier livre a été vendu à 300 exemplaires. ©DR

Lire autrement avec Belleville Editions

Nouvelle-née sur le marché, Belleville éditions a pourtant tout d’une grande. Se concentrant sur les littératures méconnues, elle réalise aussi l’exploit de réconcilier les amoureux du papier et les adeptes des versions numériques.

L’idée de cette maison d’éditions remonte à l’époque de leur rencontre lorsque Marie Trébaol et Dorothy Aubert travaillaient encore pour les Editions Michel Lafont. Toutes deux aspirent alors à redonner goût à la lecture et inclure le lecteur dans le processus de l’édition. Pour mettre en œuvre leur projet, elles font appel au financement participatif en 2013. La campagne a réuni 150 donateurs. « Nous souhaitons garder un lien de proximité avec les lecteurs et les actionnaires ». Tous les détails de leurs activités sont visibles sur leur site : de la prospection des livres jusqu'à leurs rendez-vous.

A la recherche de l'inexploré

Belleville éditions met en avant toutes les littératures inexplorées par les maisons d’éditions françaises avec trois zones de prédilection : l’Amérique Latine, l’Europe de l’Est et le Moyen-Orient. Un soin tout particulier est amené aux choix des écrivains et de leurs œuvres. Bien que les deux éditrices fonctionnent au coup de cœur, les œuvres doivent être ancrées dans une culture spécifique. Une fois l’auteur séduit par le projet, il faut convaincre les maisons d’éditions locales de les laisser exploiter les droits. « Ce n’est pas chose aisée car le fonctionnement des maisons d’éditions dépendent de la législation de chaque pays.  La Bolivie a été l’un de ses casse-têtes administratifs », nous explique l’une des deux éditrices. Outre les auteurs, Marie et Dorothy recherchent également un illustrateur local pour éviter « la tradition française de la couverture blanche ». Le processus prend à nouveau beaucoup de temps puisque l’art ne prend pas la même place dans chaque pays. De plus, chaque auteur est sensible au choix de la couverture.

En novembre dernier, leur premier livre, La Coiffure de la mariée de l’auteur turque Seray Sahiner est sorti et a déjà été vendu à 300 exemplaires. Il a fallu deux mois sur place pour réunir l’auteur, l’illustratrice et les autres protagonistes, et bien plus encore pour que la version papier voit le jour. Belleville éditions a aussi acquis les droits des autres romans de Seray Sahiner.

Mariage heureux entre papier et numérique

La réelle spécificité de cette maison d'édition réside ailleurs puisqu'il s'agit aussi d'un livre connecté. Grâce à des annotations dans la marge le lecteur peut améliorer sa lecture avec des contenus web variés : sons, vidéos, textes, décors. Ces notes sont rédigées par des spécialistes, des journalistes ou professeurs.

Quant au passage aux e-books, il est envisagé, mais pas dans l'immédiat car les éditrices croient « aux livres papiers très traditionnels ».

Avec 10 auteurs signés traduits ou en cours de traduction, la maison d’éditions parisienne a pour projet de sortir une douzaine de romans à terme. Résolument ouverte sur le monde, elle choisit désormais la Palestine et l’Afrique comme nouveaux terrains de jeu. Affaire à suivre.

Suivre leur actualité sur le site, facebook, twitter et instagram.

1 Star (2 votes, average: 3,50 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pichot dit :

    Grace à ce livre j’ai réussi à m’évader dans un pays qui m’était inconnu
    Les femmes que l’on découvre tout au long de ces nouvelles sont drôles, attachantes et si près de nous!
    J’ai hâte de pouvoir lire d’autres nouvelles ou romans de cette nouvelle et très prometteuse maison d’édition !
    À bientôt

  2. salgas josette dit :

    j’ai beaucoup aimé ce livre : d’abord la couverture et tous ces noms qui vous soutiennent c’est déjà un autre univers. Et puis chaque nouvelle nous emporte dans une découverte à la fois lointaine et proche, c’est un livre à nul autre pareil . Merci.