Plongeons. ©Benoît Guillaume
Plongeons. ©Benoît Guillaume

Madame 6 entre grandeur et décadence

Les éditions Le Berbolgru propose le sixième numéro de leur revue. Un parfait compromis de graphisme, bandes dessinées, poésies, nouvelles et récits de rêves dans lequel chacun peut se retrouver.

Le concept de la revue est simple : réunir des artistes de tous les styles dans un bel objet. Un univers pour former un ensemble homogène mais hétéroclite qui rentre dans un sac et qui voyagerait avec le lecteur. Un « objet pour picorer » mais cohérent.

Madame ?

Tristan Séré de Rivières, co-fondateur de la maison d’édition et directeur de publication explique : « Madame, c’est à la fois la femme de lettres et la tenancière de bordel. C’est un aller-retour entre l’extrêmement prestigieux et le décadent ». Quand on lui demande comment définir sa ligne éditoriale, il continue avec humour : « C’est la revue de création graphique et littéraire qui comble le vide éditorial entre la NRF et Pomme d’Api ».

A l’intérieur se retrouve un savant mélange des genres : littérature, BD, dessins et photographies. « Nous choisissons ce qui nous paraît le plus stimulant en terme artistique », une manière de mettre en valeur chacun des travaux. Pour cette édition par exemple deux cahiers sont consacrés à des ping-pongs graphiques : Les créatures exotiques et Voguing, où des photos et des dessins semblent se répondre. « Les dessins minimalisent la photo, et essentialisent les éléments picturaux ».

Le choix des artistes

Le défi pour que la revue soit équilibrée c’est de trouver des artistes ayant envie « de se soumettre à la contrainte stimulante de son petit format ». Les choix se font au gré des rencontres, les choses se tissent en parallèle. « Certains sont contactés par les réseaux sociaux, comme par exemple Paul Rentler ou Robert Crumb parce que nous aimons leur travail ». La couverture est une œuvre inédite de Brecht Evens, que Tristan a rencontré dans le cadre des Rencontres du 9e art d’Aix-en-Provence.

Un travail d’équipe

La conception de cet objet imprimé dans lequel le papier s’adapte à la publication pour mieux la servir est conçue par Tristan Séré de Rivières, François Moll et Audrey Bartolo. « C’est beaucoup de dialogue sur les dessins et partis pris éditoriaux. Nous avons beaucoup réfléchis notamment avant la publication des récits de rêves de Robert Crumb, qui sont parfois crus. Nous ne guidons pas le lecteur avec des explications ou des justifications ».

Le contenu de Madame 6 joue sur la complémentarité des dessinateurs et des écrivains. La revue transporte dans un monde graphique qui fait réfléchir et porte à s’interroger sur la création artistique.

Commandez Madame 6 en ligne ou dans les librairies qui la distribuent. Suivez les Editions Berbolgru sur instagram et twitter.

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *