100toni propose des cartes postales mais aussi des formats plus grands. ©MD
100toni propose des cartes postales mais aussi des formats plus grands. ©MD

Les détournements de mots s’affichent

100toni est un artiste qui joue avec les mots. C’est lui qui a créé en 1999 les fameuses « Allées l’O.M. » que l’on voit fleurir dans de nombreuses carteries.

Bien que son activité de créateur soit bien antérieure, c’est en 2010 qu’il décide de vivre de son art. Il crée des estampes grands formats, qui délivrent des messages positifs parfois décalés et toujours drôles. Il joue avec les codes, détournent les signes du quotidien. « Les mots sont pour moi une matière première,  j’aime jouer avec eux, les travailler et les tourner dans tous les sens ». Une manière de s’exprimer qui lui permet de donner le meilleur de lui-même.

Une sensibilité transparaît au travers de ses choix, comme un étendard, 100toni affiche un souhait : démocratiser l’art. Même si les grands formats de ses œuvres lui permettent d’exister, il souhaite les mettre à la portée de tous en créant une série de cartes postales.

Processus de création

L'artiste n’a pas vraiment d’explication sur l'origine de son inspiration. Une idée prend parfois du temps à éclore. Il lui suffit d’un rien pour trouver une nouvelle piste : une discussion, une couleur, un film. « Pour "Joyeux jour normal" j'ai réalisé que la majorité des jours sont normaux, on doit y trouver du bonheur. Et comme j’avais été marqué par la chanson "joyeux non anniversaire" d’Alice au Pays des Merveilles, cela a raisonné en moi jusqu’à créer ce détournement », explique t-il.

Le marché de l’art en question

Pour lui, le terme marché de l’art est un oxymore problématique avec la monétisation des œuvres. Pour contrer cela, il a en tête une ambition qui verra le jour à la refonte de son site internet courant 2017. « Je souhaite mettre une version numérique basse résolution à disposition des internautes », ce qui permettra de garder le message à l’esprit et de s’en imprégner.

L’artiste projette aussi de proposer des formats plus luxueux pour s’affirmer sur ce marché de l’art et pouvoir développer sa gamme gratuite et peu chère.

Retrouvez son actualité sur son site et sur Facebook. Pour les Marseillais, retrouvez ses cartes à la boutique du Musée Cantini.

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *