Son premier album Ne te retourne pas sortira au printemps 2018. ©Thibault Stipal
Son premier album Ne te retourne pas sortira au printemps 2018. ©Thibault Stipal

Makja, artisan des mots

Voix singulière, textes en français bien ciselés et musiques variées c’est l’équation qui mène à cet artiste.

Makja porte depuis 2012 un projet musical en français. Cet artiste a travaillé pendant 15 ans pour des ateliers d’expression musicale et explique y avoir puisé son inspiration : « J’ai eu la chance de voir et ressentir des choses grâce au regard des autres ».

Pour son album Ne te retourne pas, à venir en 2018, Makja travaille en duo avec Mikaël Bentz. Pour la création les deux hommes se complètent : « Mikaël compose la musique qui déclenche l’écriture, j’ai besoin du rythme pour stimuler mes oreilles ».

 Passionné par les mots depuis tout jeune, il continue : « J’avais envie d’en acquérir le plus possible, pour pouvoir les cuisiner, jouer avec eux et trouver leur vibration. Je suis convaincu du pouvoir et de la magie des mots ». Son dernier single Car née de doute traite de cette relation à la création : « Pour moi, elle vient du doute, je voulais montrer les sentiers qui y mènent ».

Un artiste concerné

Makja continue sa transmission par les ateliers dont il se nourrit aussi bien humainement qu’artistiquement. Mais il ne se définit pas comme un artiste engagé : « Je préfère le terme concerné, le fait d’écrire est engagé, mais ce que je dis n’est pas parole d’évangile, je saisis quelque chose qui m’entoure. C’est mon regard, ma vision ».

Lorsqu’il évoque son titre Déchire, sorti le 22 avril dernier, il explique : « C’était symbolique de sortir ce single à cette date, 15 ans après que le FN soit passé au deuxième tour de la présidentielle et juste avant celle de cette année. Mais ce n’est pas un prêt à penser. Cette chanson nous met face à nous même et à nos petits relents fascistes ».

Une communication décalée

L’artiste souhaite toucher le maximum de personnes sans distinction de classe sociale ou de tranche d’âge. Pour cela il a choisi de ne pas défendre un album mais de livrer extrait après extrait pour former un tableau, une mosaïque. Makja ne se revendique pas d’un style musical : « Sur scène les arrangements sont intimistes, adaptés au duo que nous formons Mikaël et moi. Mais en studio il peut y avoir des influences électro ou symphonique ». Le chanteur aime voir des personnes différentes se rencontrer dans une salle de concert autour de sa musique, même si une fois une chanson livrée, il ne maîtrise plus sa destinée.

Retrouvez l'actualité de Makja sur son site et sur Facebook. Makja en concert au Nomad'Café le 12 octobre à 20h30.

1 Star (No Ratings Yet)
Loading...
Image de prévisualisation YouTube

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *