Les jeunes participent à un atelier stand-up du 23 au 24 juillet.
Les jeunes participent à un atelier stand-up du 23 au 25 juillet. ©HT

Les humoristes de Clique à la rencontre des jeunes Marseillais

Des jeunes sous la direction des humoristes de l’équipe Clique sur Canal + s’essayent au métier du stand-up au théâtre de l’Oeuvre à Marseille.

« Maintenant on va parler stand-up ! Il y a cinq minutes c’est ça ? Le but du jeu c’est que tu le travailles. On démarre avec une petite histoire à raconter avec un début, un milieu et une fin », lance l’humoriste Redouane Bougheraba à de jeunes Marseillais venus assister à sa masterclass. En déplacement à Aix-en-Provence jusqu’au 25 juillet, il joue son nouveau spectacle Seumeur Tour, avec ses compères de l’émission Clique de Canal +, Roman Frayssinet, Ahmed Sparrow, Hakim Jemili. L'humoriste marseillais profite ainsi de l’occasion pour réaliser ce projet de longue date. Il vient intervenir auprès des jeunes dans le cadre de l’expression théâtrale et scénique.

Accompagné d' Ahmed Sparrow et d’Arriles Amrani connu pour son rôle dans les séries web à succès Segpa et Sous écrous, ils vont partager quelques ficelles du métier, « leur expliquer l’envers du décor, comment ça marche, comment ça fonctionne », confie-t-il. Tous ont envie de se confronter à de vrais professionnels lors de ce premier jour de stage.

Des jeunes enthousiastes 

Sous le regard observateur des artistes, ces jeunes issus des quartiers populaires, n’hésiteront pas à monter sur scène malgré le trac. C’est le cas de Damien, 21 ans qui est déjà monté sur scène trois fois. L’occasion pour lui de bénéficier de conseils constructifs. « J’ai un sketch déjà écrit mais jamais testé. On m’a dit qu’il y avait des phrases à rajouter, que je devais travailler ma façon de dire ». D’autres s’essaient pour la première fois au stand-up comme Said qui improvisera avec humour une histoire sur son petit frère bien trop bavard.

L' ambiance est bon enfant et l'énergie positive. « Il y a une motivation, une envie de monter sur scène, c’est vert. Ce sont des débutants mais on a tous débuter », déclare l’auteur du spectacle On m’appelle Marseille. Les Stand-uppers ont prévus des exercices et de leur faire retravailler leur texte.

C’est également l’occasion de découvrir des pépites comme le jeune Kamel, mi-Algérien mi-Taïwanais qui a sû « capter l’attention » dès les premières secondes avec une récitation énigmatique. « Il a peu bougé, il nous a regardé, il nous fait répéter, on est dedans, c’est plus simple de faire une blague quand les gens t’écoutent », explique Ahmed Sparrow en félicitant la performance du jeune homme.

 Impact Jeunes : une initiative sociale

Cet atelier organisé avec l’équipe de Clique fait partie du programme de la fondation Apprentis D’AuteuilImpact Jeunes. « Sa spécificité c’est d’agir à l’échelle de micro-territoires, de cités. D’aller rencontrer un maximum de jeunes, en faisant même du porte à porte pour identifier leurs besoins et leurs envies dans la vie professionnelle », explique Lucile qui travaille pour la fondation.

Elle découvre leur volonté de mieux s’exprimer, de savoir convaincre un auditoire et met en place des ateliers d’expressions scéniques orientés stand-up. Elle travaille en collaboration avec la compagnie de théâtre Mémoires Vives. « On a conduit ces ateliers depuis un an et demi sur les territoires de Malpassé et on a joué une scène l’année dernière dans le cadre du festival OQP ».

À la suite de ce stage, elle espère pouvoir mettre en place à Aix-en-Provence une scène ouverte dans un café théâtre. « L'objectif est de les aider à mieux performer leurs sketchs. L'idée est d'identifier s'il y a du potentiel avec les professionnels, voir si ça peut attirer un public et s'ils peuvent être programmés pour des premières parties. »

L'occasion pour les stand-uppers de mettre le pied à l'étrier à nouvelle génération.

Suivez l'actualité d'Impact Jeunes sur leur page Facebook.

1 Star (No Ratings Yet)
Loading...
Image de prévisualisation YouTube

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *