L'équipe de l'Antékitsch pose avec l'affiche de la Liberté des Songes ©MD
L'équipe de l'Antékitsch pose avec l'affiche de la Liberté des Songes ©MD

Quand le cinéma entre au collège

Un mercredi comme les autres au Collège Edmond Rostand dans le 13e arrondissement de Marseille, une petite équipe composée d’élèves et d’enseignants  prend possession des lieux et l’établissement se transforme alors en salle de répétition, en lieu de tournage.

Ce tournage n’est pas vraiment comme les autres, car il n’a lieu que grâce à l'extrême motivation de deux professeurs et de jeunes acteurs, principalement des écoliers de 9 à 17 ans. Leur projet? Réaliser un film de A à Z. Chacun prend de son temps, les mercredis et une partie des vacances scolaires et même certains week-ends. Mais pour les deux professeurs à l'origine du projet, Julien Silve et Jean-Philippe Combes, c’est aussi un investissement financier sur leurs fonds personnels: « Nous avons acheté le matériel vidéo et lorsqu’on tourne des scènes en extérieur nous partons avec les élèves dans nos véhicules. Pour les costumes, j'ai  partiellement pillé la garde-robe de ma mère », explique Julien. Lorsqu'ils parlent de leurs projets de tourner des films avec les élèves du collège, on se rend compte très vite que la passion est le véritable moteur de ces enseignants. Avec le temps, ils ont réussi leur pari en créant des émules chez les acteurs en herbe (voir encadré ci-dessous). De plus ce tournage a permis de créer un lien unique entre les professeurs et les élèves, une proximité que les cours n'auraient pas pu leur apporter ainsi qu'un grand respect mutuel.

Un calendrier chargé

L’année scolaire sert de calendrier et se divise en deux temps bien distinct. De septembre à décembre, les deux professeurs donnent des cours de théâtre aux élèves et leur enseignent aussi l’histoire du cinéma. Ils  peuvent ainsi dégager les rôles principaux et les qualités de chacun afin de les exploiter au mieux pour leur futur film. Puis de janvier et jusqu’en juillet, ce sont les répétitions et le tournage qui s’enchainent, les acteurs s’appliquent à apprendre leur texte. Côté professeur, l'organisation est elle aussi importante, « chacun de nous à son rôle, pour Jean-Philippe c’est l’écriture, la réalisation et le montage et moi je  m’occupe de ce qui touche à la direction artistique, les costumes et le maquillage.» Ils tiennent également compte des idées que peuvent avoir ces jeunes acteurs et intègrent même leurs "perles" dans les dialogues. Le film actuellement en tournage s'appelle l’Antékitsch, une fable qui montre qu'on doit être apprécié pour ce que l'on est et non pour ce que l'on semble être.  Il s'agit de leur deuxième film.

Une première : la Liberté des Songes

C'est l'année dernière que les professeurs et leurs élèves ont tourné leur premier long métrage, la Liberté des Songes. Mais ils ne se sont pas contentés de tourner une vidéo, la petite équipe voit encore plus loin que leur collège. Après avoir monté le film durant l’été, les professeurs ont ensuite démarché les cinémas en espérant que leur long-métrage y soit diffusé: « Nous avons demandé à plusieurs cinémas, on a eu des réponses positives de l’Alhambra, le pathé Madeleine et les Variétés, on attend maintenant d’avoir des dates. Les cinémas Les Lumières à Vitrolles, Saint-Exupéry à Marignane et l’Espace-Fernandel de Carry-le-Rouet. Et ça a marché, deux séances sont déjà programmées le 16 mars à 9h30 au cinéma de Marignane et le 23 mars à 14h30 au cinéma de Carry-le-Rouet ». Des dates attendues avec impatience : « Je ne l’ai pas vu et les acteurs non plus, il est fait pour être vu sur grand écran et on attend tous ce moment. »  Désormais, la prochaine étape pour le film et toute l'équipe, des présentations dans les différents festivals de cinéma.

Zoom sur Hachim, un acteur en herbe. Hachim, 16 ans, est l’un des jeunes acteurs qui participe au tournage de l’Antékitsch mais qui faisait parti du casting de la Liberté des Songes. Lorsqu'on le regarde jouer, on a l'impression qu'il a déjà un peu d'expérience derrière lui. Et pour cause, Hachim a aussi fait de la figuration pour le série Plus Belle la Vie: «Hachim est aujourd'hui au lycée mais il continue de travailler avec nous et nous sommes ravis, car il est très bon » explique Julien Silve. Plus tard, Hachim espère décrocher un rôle au cinéma, « j’ai beaucoup appris avec la Liberté des Songes et j’espère que je pourrais continuer le cinéma, en faire mon métier et avoir de grands rôles. »

Mise à jour novembre 2015 : le film est aujourd'hui à la recherche d'un producteur pour diffuser le film ! Plus d'infos ici.

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...
Image de prévisualisation YouTube

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. L'un des acteur de l'antékisch ! è.é dit :

    Quel qu’un du collège edmond rostand : KYAAAA C’EST JUSTE GENIAL !!! Merci a la journaliste de ce blog, ont ésperent réussir a faire un jolii film avec « L’antekisch » Je ne prefere pas dire qui je suis è.é Bref Un groos merci a nos professeur d’Histoire Géo et aux acteurs !! :)

  2. EtBaam dit :

    Merci pour ce commentaire et aussi pour l’après-midi que j’ai passé avec l’équipe de l’Antékitsh un vrai plaisir, avec de belles rencontres. Continuez comme ça, c’est un beau projet.

  3. quéré jean françois dit :

    124 bd de l’ egalite

  4. quéré jean françois dit :

    Super mon ami , ou pourrai je voir le film en entier sur Internet ???
    Merci Julien , félicitations ainsi qu’ à ton ami , Jean François

  5. Malorie D'EMMANUELE dit :

    Le film n’est pas disponible sur internet mais l’équipe organise des projections régulièrement. Nous vous tiendrons au courant des prochains rendez-vous.