Quelques membres du groupe Big Biz’art  accompagnés du personnel soignant et de Laurent Lamotte, assis devant. ©DR
Quelques membres du groupe Big Biz’art accompagnés du personnel soignant et de Laurent Lamotte, assis devant. ©DR

Quand des patients deviennent artistes

L’association Art des Corps, née de la rencontre entre l’art et la thérapie, propose une formation professionnelle, des ateliers ainsi que la création de spectacles vivants en milieu hospitalier.

« Il y avait cette patiente anorexique, qui, dans les ateliers d’écriture, n’écrivait jamais à la première personne. Au fur et à mesure, elle a commencé à écrire Je suis, à s’accepter (…) A Tulle, un patient paralysé qui ne parlait pas, s’est mis à dire une phrase complète ». Ces moments, Axelle Trinchero, danseuse professionnelle, les gardent précieusement en mémoire. Ils sont le témoignage d’instants magiques qu’elle fait vivre avec l’association Art des Corps.

Tout au long de sa carrière (entre autres le Centre de Danse Christiane Espitalier, le Ballet National de Marseille ou encore le Ballet de Loraine), Axelle s’est aussi formée à l’art thérapie : « J’ai rapidement compris que la danse avait des effets thérapeutiques lorsqu’on la met au service de personnes en souffrance ». En 2011, elle fonde ainsi son association, et propose un espace de formation d'art-thérapie, d’ateliers et de création de spectacles avec des patients de centres hospitaliers. Sa démarche thérapeutique sollicite leur imagination et leur pensée. Les œuvres créées dévoilent certains aspects de soi, génèrent des comportements nouveaux et contribuent à des guérisons physiques ou émotives.

Les Big Biz’art

Les créations artistiques de l’association sont dirigées par Laurent Lamotte, auteur-compositeur et interprète. Parmi ses anciennes productions, un projet osé, celui d'un spectacle de danse contemporaine avec des patients accidentés du Centre de Rééducation Fonctionnelle de Tulles.

Plus récemment, c'est la création du groupe Big Biz'art, avec des patients atteints de troubles psychiatriques du Centre Médico-Psychologique de Martigues. Après un premier spectacle en 2013, le groupe sera de nouveau sur scène pour un concert gratuit, le 22 mai à Martigues. Et « cerise sur le gâteau », la sortie d'un CD deux titres Le fada et Nous on s’en fou. Des chansons festives, remplies d’humour et d’autodérision. « Peut-être le tube de l’été marseillais, s’enthousiasme Laurent, je sais que certains ne seront jamais guéris, mais peu importe, ils sont fiers d’eux. Ne plus être considéré comme un patient fait toute la différence ».

En quête de reconnaissance

Axelle et Laurent espèrent que grâce à leurs projets d’autres centres hospitaliers fassent le pas vers l’art-thérapie. Peu réceptifs, difficiles à approcher, beaucoup restent dubitatifs et pensent que cet accompagnement est un luxe. « C’est une belle aventure humaine qui a de l’avenir, à condition de voir les professionnels de la médecine changer d’avis. Les persuader sans les mots, simplement en regardant leurs patients », conclut Axelle.

En savoir plus sur l’association ou suivre son actualité sur Facebook. Le concert gratuit du groupe Big Biz’art aura lieu le 22 mai à La Maison des Jeunes et de la Culture de Martigues. Pour acheter le CD en ligne ou directement auprès de l'association. Chaque chanson est vendue symboliquement 1 euro pour soutenir la création artistique en milieu hospitalier.

 

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Thomas dit :

    Une association à soutenir !!! Leurs actions sont remarquables et apportent beaucoup de bonheur aux personnes hospitalisées de tout âge. L’art est un mode d’expression à utiliser et à partager.