Affiche du marathon. ©DR
Affiche du marathon. ©DR

Un marathon photo pour documenter la ville

Le 22 octobre, sept villes de la Méditerranée participent simultanément à un marathon photo. Il est organisé par le collectif libanais Frame.

Alger, Amman, Beyrouth, Ljubljana, Marseille, Naples et Palerme seront les terrains de jeu des photographes durant 12 heures. Le projet est né à Beyrouth en 2013, « les organisateurs souhaitaient familiariser les populations à la présence de photographes pour ne pas qu’elles pensent qu’on les espionne ». Depuis le Marathon s'est ouvert à d'autres villes pour mutualiser les données photographiques : Naples et Tunis se sont jointes à l’aventure en 2015.

Du côté de Marseille, pour cette première édition, le départ aura lieu sur le parvis du MuCEM, « nous donnerons les 4 premiers thèmes. Les participants devront trouver une manière de les illustrer dans la ville », explique Coline Charbonnier, co-organisatrice. Les trois autres étapes se situeront à l’école de la Deuxième Chance, la Friche Belle de Mai et Vidéodrome 2. L’inscription est ouverte à tous, professionnels ou amateurs. Elle se fait en ligne et est gratuite. Chaque photographe devra valider sa participation avec une série de 12 photos illustrant les 12 thèmes donnés.

Se questionner sur la ville

S’il y a un aspect ludique à participer à ce marathon photo, le but du collectif est tout autre. « Il y a un réseau de correspondants autour de la Méditerranée qui regroupe des photographes. Ce réseau souhaite créer une base comparative des villes ». Elle aura pour vocation de documenter les villes, « c’est une manière de voir l’évolution, les similitudes et différences entre elles ».

Le but, in fine, est de reconnaître ce qui est propre à chaque ville au travers des scènes de la vie quotidienne, de confronter la diversité des points de vue. « Il faut impliquer les gens et donner une image différente de Marseille et un certain regard à travers les photos ».

Ce projet servira à la construction d’une mémoire visuelle « Internet permet de stocker de nombreuses images qui constitueront un patrimoine commun ». Pour continuer le travail effectué lors des marathons des expositions seront organisées. « Les visiteurs pourront alors confronter la photo et son thème, cela ouvrira un débat ».

Une belle initiative pour redécouvrir sa ville et œuvrer pour sa mémoire.

Pour participer au marathon du 22 octobre inscrivez-vous en ligne. Plus infos sur l'événement facebook.

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *