désert

Marcher avec et malgré l’épreuve de la maladie

L’association Bernard Dutant propose tout au long de l’année, des activités de ressourcement pour les personnes séropositives.

« Ce voyage a été pour moi un nouveau départ (…) je me suis ouvert aux autres et surtout j’ai compris une chose essentielle, c’est que dans ma maladie : je ne suis plus seul ». Des témoignages comme celui là, les deux ouvrages publiés par l’association Bernard Dutant Sida et Ressourcement en regorgent.

Créée en 1992 à Paris, l’association est née de la rencontre entre Marie de Hennezel, psychologue et fondatrice de l’association, et Bernard Dutant atteint du sida. « A la fin de sa vie, il regrettait qu’il n’y ait pas d’espace où la personne séropositive puisse se ressourcer », explique Mathilde Poirson, présidente de l’association « à l’époque, il y avait encore beaucoup de mortalité et l’idée de ressourcement n’était pas une priorité. Il y a la prévention oui, mais vivre avec la maladie est une épreuve et les ressources intérieures de chacun sont importantes pour y faire face. ».

Silence, réflexion et apaisement

L’objectif de l’association : accueillir des personnes concernées, directement ou indirectement, par le VIH et proposer des activités de ressourcement. Basée à Marseille depuis 1997, elle organise des marches dans le désert et sur le chemin de Compostelle : « La marche symbolise ce qui se vit avec la maladie : avancer avec, malgré elle et tous ensemble. Il y a des moments de silence et des moments de parole ». Plus que de simples marches, ces activités permettent de se retrouver face à soi-même, d’être apaiser et dépayser : « Dans le désert, mon état physique a changé. Ma maladie VIH ne m’envahissait plus ; j’y pensais à peine », témoigne une adhérente.

Un espace d’accueil non négligeable

L’association organise également d’autres activités : du théâtre, de la danse, du chant ou encore de la peinture. Aujourd’hui, elle compte neuf bénévoles, aucun salarié, et plus de 80 adhérents. Lorsqu’on parle d’avenir, Mathilde Poirson garde le sourire : «Nous allons continuer nos activités ». Mais elle finira par avouer son inquiétude : « J’ai peur qu’il n’y ait pas de relève. Les petites associations qui apportent des moments de bonheur non négligeable n’ont souvent pas la reconnaissance qu’elles méritent ».

Pour en savoir plus sur l’association.

Consultez les prochaines activités

Selon l’ONU SIDA, environ 34 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde (2011).

Sida Info Service : 0 800 840 800

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *