Le club a été créé en 2011.©Paris Frog Quidditch
Le club a été créé en 2011.©Paris Frog Quidditch

La magie du quidditch opère en France

Créée en 2011, la team du Paris Frog Quidditch se passionne pour un sport insolite et mondialement connu, tout droit sorti de l’univers d’Harry Potter.

Exit sortilèges et balais volants, ce sport fictif et hautement sorcier de J.K Rowling devient une activité réelle adaptée aux normes humaines. Chaque samedi et dimanche, les adeptes du quidditch moldu se rejoignent au parc de Vincennes.

Une logistique qui demande l’effort de tous ses membres : « On n’a pas de local. Chacun garde le matériel chez lui. On essaie d’être au moins 14 personnes à un entrainement sur deux », explique Cédric, directeur sportif et gardien.

Le principe du jeu

Imaginaire ou réel, tout sport a ses règles et le quidditch n’y échappe pas. Chaque équipe est composée de sept joueurs. « Le gardien, meneur de jeu, porte un bandeau vert et a un pouvoir spécifique dans sa zone. Il protège les anneaux et ne peut être affecté par les cognards (balles de Dodgeball). Lorsqu’il est en possession du souafle (un ballon de volley un peu dégonflé) aucun joueur n’a le droit de le prendre ». Hors de sa zone, il se transforme en poursuiveur.

Ces derniers sont en blancs et au nombre de trois. Ils marquent dix points à chaque fois qu’ils entrent le souafle dans l’un des anneaux.

Les deux batteurs sont chargés de toucher les membres adverses avec les cognards. « Quand un joueur est touché, il est hors-jeu temporairement. »

L’attrapeur en jaune doit saisir le vif d’or pour finir le match et obtenir 30 points. Le vif d'or est une balle de tennis dans une chaussette fixée à l'arrière du short d'un joueur neutre.

Même si la magie n’a pas sa place dans le jeu, tous les joueurs sont dotés d’un balai coincé entre les jambes.

Un sport d’endurance

Si le quidditch trouve pas mal d'engouement parmi les fans de la saga ce n’est pas le cas du club. « Chez les Frogs c’est le côté sportif qui nous a attiré et non Harry Potter. J’avais envie de faire une activité où je pouvais me dépenser. Je faisais du handball en semi pro, un ami m’a invité à une initiation. Depuis j’enchaîne les compétitions », ajoute Bastien, poursuiveur.

Une activité qui demande à ses joueurs une bonne condition physique. « C’est un mélange de balle au prisonnier, de handball et de rugby avec placages », décrit Cédric. L’une des rares admiratrices de la série l’apprécie pour sa diversité : « J’aime bien ce sport car c’est l’un des seuls qui soient mixtes et il y a une bonne ambiance », ajoute Camille, poursuiveuse.

Une équipe compétitive et soudée

Le quidditch ne cesse de faire des émules partout dans le monde. Une fédération a été créé en France et elle organise des compétitions. « On a fini deuxième en Coupe de France. Par rapport à l’équipe et au temps qu’on avait,  je suis fier de mes joueurs », explique le directeur sportif.

Malgré la défaite, les Frogs restent soudés, concentrés et tournent leurs regards vers la coupe d’Europe qui aura lieu en mars prochain à Mons. Leur objectif, « arriver au minimum en quart de final. »

Suivez les sur leur page Facebook.

 

1 Star (1 votes, average: 4,00 out of 4)
Loading...

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *